Après avoir "bouleversé l'auditoire" lors de son premier passage au Med's le 17 janvier 2010, et après son triomphe sur la scène du Dock des Suds le 24 janvier 2010 , la môme Piaf est revenue au Med's le 30 janvier, sous les traits de la talentueuse DAHLIA.
C'est la magie de Piaf que Dahlia, héritière de la chanson française, nous permet de retrouve.

argaiv1994

Montage-Vidéo de la soirée du samedi 30 janvier au Med's :

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.
 

Commentaire de Gérard, présent ce soir-là :

Elle en a bien sûr, dirait-on, la voix, ce timbre pourtant inimitable mais mille fois copié avec plus ou moins de bonheur. Elle en a aussi la silhouette, quoique un peu plus grande. Certains gestes nous troublent tant ils sont à l’image de la grande inspiratrice de ce spectacle deux fois donné au Med’s.

Mais ce qui nous bouleverse chez Dahlia, c’est avant tout sa sincérité. C’est en cela qu’elle nous semble si  proche  de son modèle.  Et lorsque sincérité rime avec talent, l’interprète se dissocie de son modèle pour nous offrir une soirée personnelle et originale.

En effet, les applaudissements nourris ne saluaient point hier une copie parfaite de Piaf ou une simple soirée nostalgie. Les amis du Med’s avaient le sentiment d’assister à l’envol d’une artiste à part entière, d’un bout de femme capable d’occuper avec puissance et conviction l’ensemble de l’espace que lui offre le lieu : tantôt au balcon, tantôt même dans les coulisses, ou encore essuyant les tables ou les verres au fond du café, elle était bel et bien actrice. Quant à Serge qui, de sa belle voix de baryton, lui donnait parfois la réplique, il a  fait un Milord pathétique et aviné, mais sauvé par la grâce, avant de nous interpréter les Feuilles mortes.

Merci Dahlia pour ce spectacle de haut vol. Et reviens vite nous voir !

 

Share/Save/Bookmark